Infos pratiques

Meilhan-sur-Garonne

 

Limitrophe avec le département de la Gironde à 76 km de Bordeaux, Meilhan-sur-Garonne se trouve à 69 km au nord-ouest d’Agen, chef-lieu du département et à 13 km à l’ouest-nord-ouest de Marmande, chef-lieu d’arrondissement1.
Meilhan-sur-Garonne est une commune de la moyenne Garonne, située sur la rive gauche du fleuve, sur un promontoire rocheux, qui constitue en fait la bordure de la terrasse alluviale qui domine la vallée de la Garonne, mais la commune s’étend aussi en partie sur la vallée.

Plan de la ville et des commerces

Un peu d’histoire

Meilhan-sur-Garonne a été une place forte pendant le Moyen-âge. Citadelle fortifiée construite sur un Tertre calcaire, Meilhan a pourtant été prise par les Anglais. Disputée comme toute l’Aquitaine par les ducs d’Albret et la couronne d’Angleterre, elle fut quelques temps l’hôte du fameux Prince Noir. Aujourd’hui des vestiges de cette période sont encore visibles dans les ruelles du bourg ancien. La Brèche des Anglais rappelle cette partie de l’histoire tout en nous conduisant vers une autre période fastueuse de la commune, du temps où la Garonne était naviguée et exploitée, du temps où les mariniers y accostaient et commerçaient. Au milieu du 19ème, jusqu’à trois ateliers de boutons de nacre étaient installés sur les bords de Garonne. Il n’en reste aucune trace aujourd’hui, le canal est venu prendre place et les bateaux de plaisance permettent aux touristes de profiter du calme et des paysages reposants de la plaine de la Garonne.

Comme la décrivait Raymond COURREGES, ancien Conseiller à la Cour :

« Meilhan sur la Garonne en vedette se dresse…
C’est le bourg féodal que les temps ont vu choir,
Avec sa brèche ouverte au flanc de son juchoir,
Et ses restes de murs, rongés par la vieillesse.
Son tertre en éperon, qui fut sa forteresse,
Planté de marronniers, n’est plus qu’un promenoir,
Mais le canal déroule, à ses pieds, son miroir,
Et le fleuve, d’un geste arrondi, le caresse.
Et du tertre, on embrasse un immense horizon
De plaines, où les blés d’or ondulent à foison,
Entre deux verts coteaux que le pampre couronne,
Doux pays ! De bien-être et de grâce replet,
Il charme tous ceux qui le voient et la Garonne
Y coule à reculons, tant elle s’y complaît ».

Sources:site de la mairie

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other